La Ville de Nice et PlayAzur présentent :

avec le soutien de

Le Festival

Déjà films cultes ou cinéma d’avant-garde, films muets ou parlants, courts, moyens ou parfois même longs métrages... Le septième art s’épanouit désormais sur les smartphones.

Hommage : les nouvelles vagues du cinéma s’invitent au Centenaire de la Victorine, à Nice

Au point de départ du Festival PLUG, il y a un geste rétrospectif — celui de la célébration du cinéma, en 2019, à Nice. Célébration d’un cinéma d’ici et d’ailleurs, célébration — surtout — d’une série d’aventures collectives et de tournages qui ont eu lieu au sein des Studios de la Victorine, dont Nice fête cette année le Centenaire.

Toute fête est bonne à prendre, et au-delà du plaisir de replonger dans le tourbillon de la bonne centaine de films qui ont été produits dans ces studios historiques, Plug a choisi d’en sélectionner un — en particulier.

C’est à la Victorine que François Truffaut a choisi de tourner La Nuit américaine, et c’est à ces deux symboles du cinéma français que PLUG a souhaité rattacher son appel à film national.

Reprenons l’histoire du film de Truffaut, ce qui vous permet de mieux vous plugger avec le Cahier des charges du Festival. Aux studios de la Victorine, à Nice, une équipe est réunie pour le tournage d'un film intitulé — Je vous présente Pamela. C’est là tout le thème de La Nuit américaine de Truffaut : un hommage au cinéma, un film qui raconte justement les conditions du tournage d’un film en train de se faire. Ce film, il offre tout naturellement son fond d’écran au Concours de film lancé par le Festival PLUG — Je vous présente Pamela : un film qui offre une ouverture sur les coulisses du cinéma, sur sa fabrique…

Je vous présente Pamela ? Une superbe leçon de cinéma donnée sous la forme d’un film fictif qui raconte toutes les péripéties d’un tournage. La Nuit américaine, c’est en quelque sorte un film de chevet pour tous les réalisateurs. C’est la raison pour laquelle PLUG a choisi demander à tous les participants de ce Concours national, de respecter scrupuleusement son Cahier des charges : créer un personnage féminin principal ou secondaire du nom de Pamela. Grâce à ce Cahier des charges, PLUG offre à Truffaut et à la Victorine, un requiem très vivant et jeune sur mobile, pour rapprocher les nouvelles vagues... Un passage de relais qui va du — Je vous présente Pamela de Truffaut — tourné dans les studios niçois à sa réécriture en — Pamela—, clin d’œil sur mobile qui fait du lien entre 2 (nouvelles) vagues.

Au premier plan : le cinéma sur mobile et le renforcement du jeune cinéma d’auteur en France

Le Festival PLUG soutient activement tous les réalisateurs de films sur mobile. Grâce à sa plateforme de networking, le Festival met à l’honneur les nouveaux talents et encourage les coproductions, à l’occasion de son concours national en 2019.

PLUG privilégie l’originalité et l’audace et mise sur les nouveaux talents. En proposant un choix très large de genres filmiques, à partir d’un thème imposé (Pamela), le Festival témoigne de sa volonté de mener un sourcing créatif de grande ampleur et de favoriser une politique ambitieuse de coproductions entre participants, qui peuvent être lancées depuis sa plateforme. C’est la grande particularité de PLUG que d’avoir construit un véritable réseau social sur internet, pour renforcer les écosystèmes créatifs du jeune cinéma d’auteur.

Bons tournages… Bon Concours !

Jean-Edouard André

CDO / Chief Digital Officer